je ne compte pas les heures passées à bâtir pièce par pièce ce patchwork. le travail d'aiguille s'impose au delà de l'assemblage prévu à l'origine et peu à peu je me suis mise à broder des mots à la main ou à la machine, étirant ainsi le temps à la manière d'une vaste tapisserie. cette lente avancée me déstabilise, est-ce bien raisonnable de passer autant de temps sur un seul travail, aussi important soit-il à mes yeux ?

nom_brode_1



dernière "trouvaille" en date, broder les prénoms de tous les membres de ma famille présents à la fête en utilisant une fonction spécifique sur la machine à coudre héritée de ma grand-mère, j'ai nommé la cartouche alphabétique !



nom_brode_2


pour changer d'air, samedi fut l'occasion d'une virée-expos à travers lausanne. dans l'entrée du MUDAC je m'arrête devant une vitrine exposant quelques bijoux parmi lesquels un beau collier créé par cathy chotard. à côté, sur la petite fiche explicative, je lis :

il y a une certaine volupté à travailler sans compter son temps.

c'est un luxe d'une autre époque, celui d'un autre lieu.

ces deux petites phrases thérapeutiques et bienfaisantes sont un baume à mes doutes, je repars toute revigorée...


bonne semaine à toutes et tous