après une 1ère chimère féminine, j'ai achevé il y a quelque temps son pendant masculin tout aussi sanglant. depuis, le sang d'innocents (s'ajoutant à tant d'autres) a coulé à flots nous plongeant tous dans une indiscible peine, alors je regarde ces gravures et ne peux m'empêcher d'y voir ce que l'homme porte de violence en lui, qu'il la retourne contre lui-même, contre l'autre ou la nature qu'il n'épargne pas non plus.

 

chimere-homme-1

 

 

chimere-homme-2

 

 

chimere-homme-3

 

 

chimere-homme-4

 

 

chimere-homme-5

 

 

chimere-homme-6

 

 

chimere-homme-7

 

 

chimere-homme-8

 

 

chimere-homme-finie

 

2ème chimère - titre non définitif - 

tirée à 8 exemplaires sur papier ingres 50 x 70 cm.

© sandra baud 2015