à partir d'une série de grands dessins jamais montrés sur ce blog j'ai eu envie de travailler sur de nouvelles linogravures grand-format en délaissant les noirs des premiers au profit d'une transparence propre à illustrer ces visions chimériques :

 

chimere-1

1ers coups de gouge sur une plaque de linoléum qui se dore au soleil

 

chimere-2

repérage indispensable : le contour sur le plateau de la presse 

 

chimere-3

double encrage et positionnement de la plaque

 

chimere-4

c'est parti pour l'impression 

 

chimere-5

je n'ai encré que les parties nécessaires, les autres devant être recouvertes ultérieurement. enfin, c'est ce que je crois à ce moment là !

 

chimere-6

le réseau sanguin demande une plaque supplémentaire

 

chimere-7

et trouve place dans le prolongement des bois

 

chimere-8

pendant que le corps se révèle à coups d'ombres et de transparences

 

chimere-9

encore un double encrage pour la dernière étape

 

chimere-10

 mais la dernière impression est décisive 

 

chimere-11

que faire de ces débords d'encrage initialement destinés à être recouverts (de noir en l'occurrence) ? ils animent la composition, donnant l'impression que les bois déteignent sur les mains. après réflexion et écoute de différents avis je me décide à les laisser visibles sous deux couches de gris transparents. 

 

chimere-12

quand hasard et imprévu s'en mêlent, ne faut-il pas savoir en profiter ? 

qu'en pensez-vous ?

 

chimere

 

1ère chimère - titre non définitif - 

tirée à 10 exemplaires (dont 2 loupés) sur papier ingres 50 x 70 cm.

© sandra baud 2015