et voilà le nom de cet ensemble dévoilé. 

jeu de patience rythmant le quotidien aussi sûrement que les battements du coeur, j'alterne les passages de l'atelier à la machine à coudre. un coup j'imprime, un coup je pique et je remplis, un coup je brode et j'applique objets ou tissus. chaque jour l'armée des sans coeurs s'enrichit : aujourd'hui, lundi 28 janvier, ils sont 51 serrés au fond du tiroir et le cap de la moitié est dépassé. destinés à être montrés lors de la quinzaine de l'image de Mortagne-sur-Sèvre, je réfléchis depuis le début à comment les présenter, le lieu se prêtant d'avantage à une installation spaciale qu'à un accrochage classique. difficile exercice quand on ne connaît pas l'endroit et qu'on ne le découvrira qu'au moment d'installer.

 

tiroir-coeurs

 

broderie-coeur

 

il est temps que les boîtes (vous connaissez mon attrait pour les boîtes) fassent leur apparition. premiers essais de peinture et de pliage pour y déposer un sang-coeur, voir ce que ça donne et imaginer l'ensemble.

 

boite-coeur-1

 

boite-coeur-2

 

boite-coeur-3

 

boite-coeur-4

 

il n'y a plus qu'à préparer les 99 autres !