26 août 2015

peaux tatouées #2

continuation de la série avec un nouveau format (30 x 40 cm) et une plaque de rhénalon plus difficile à graver. la méthode est maintenant bien rodée je commence par un dessin précis   je lui superpose la plaque que je grave     vient ensuite l'étape délicate de l'encrage     puis de l'impression     une nouveauté : la jambe de Chris étant polychrome je colore les tirages à l'aquarelle    avant de passer à la linogravure pour imprimer la peau en transparence ... [Lire la suite]

09 mai 2015

peaux tatouées

depuis deux mois je me suis lancée dans un nouveau projet de gravure. si mon intérêt reste chevillé au corps, je m'éloigne cette fois de mes interprétations symboliques pour entrer de plein pied dans une forme de réalisme (elle même non exempte de symboles). pour ce faire j'ai eu besoin, en plus de la linogravure habituelle, de l'apport graphique d'une autre technique : la pointe sèche, transposition du dermographe du tatoueur. c'est avec elle que tout commence en gravant et griffant avec l'outil du même nom une... [Lire la suite]
16 août 2012

depuis le temps...

oserais-je dire que ça fait plus de 20 ans que je n'avais plus touché à la pointe-sèche   je découvre le rhénalon, un support moins cher que le cuivre ou le zinc   sa transparence séduisante permet, si on veut, de pouvoir décalquer un croquis dessiné au préalable   je grave le dessin, faisant émerger les fameuses "barbes" caractéristiques de cette technique   au moment d'encrer, c'est le doigt qui fait pénétrer l'encre dans les sillons tracés par l'outil (comme j'ai toujours aimé avoir les... [Lire la suite]
Posté par delamaingauche à 15:01 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,