lettrage_grave

vide

il y a peu je recevais un commentaire de Jean-Pierre me parlant de correspondances de recherches dans les sujets domestiques, auxquels Geneviève faisait écho. M'intéressant de près à leurs blogs, je me suis penchée plus particulièrement sur certains aspects techniques liés aux habitudes de linogravure développées par chacun : comme vous avez pu le constater récemment, je n'effectue la plupart du temps aucun travail préparatoire et m'attelle à la plaque directement, mélangeant traits noirs et blanc jusqu'à parfois m'y perdre moi-même. lorsque la gouge entre en scène, elle fait inévitablement le ménage et prend les décisions (bonnes ou mauvaises) qui s'imposent ! Jean-Pierre, au contraire, a une technique très méthodique passant d'abord par le croquis, la gouache et le carbone qu'il explique ici avec beaucoup de clarté ; il obtient alors un résultat très proche de ce qu'il avait prémédité au départ. enfin, pour enrichir par le geste filmé l'acte de graver, je vous invite à regarder marc brunier mestas travaillant à la verticale sa jeune femme et la mort.

vide

à présent un parallèle entre réalité et fiction


lino_reel_1


quel ordre, quel ménage, grâce à quelques coups de gouge !


lino_reel_2


c'est aussi ça la linogravure,

l'art de pouvoir éliminer le gênant et le superflu

 

chat_salon






info de dernière minute : je me suis réconcilié avec barbie. Merci à gelinotte pour ses tuyaux sur ce généreux site de patrons en tricot contenant des centaines de modèles. Les aiguilles chauffent, le père noël n'a qu'à bien se tenir ! 

barbie


bonne semaine à toutes et à tous