après bien des interrogations et des essais je reprends les assemblages de linogravures. dans un premier temps je farfouille dans les multiples tirages qui jonchent le sol (au départ bien classés, ils ont depuis longtemps pris leur liberté et se déploient en strates de tapis colorés)

espace

patchwork_1

espace

je pars généralement d'une image, choisie selon des critères mystérieux et intimes. le papier imprimé de fleurs de cerisier active ma mémoire

espace

patchwork_2

espace

petit à petit l'assemblage se construit de fragments divers. comme pour les patchworks traditionnels faits de chutes de tissu il ne faut rien jeter, alors je conserve des kilos de bouts de papiers. même le plus petit rebut finit par trouver sa place rendant ma satisfaction d'autant plus grande

espace

patchwork_3

espace

après bien des ajustements, positionnements, changements, re-positionnements, je finis par avoir une espèce de composition très volatile mais néanmoins assez solide pour me servir de base

espace

patchwork_4

espace

l'étape couture peut à présent démarrer... dentelle et papier s'acoquinent

espace

patchwork_5

espace

les fragments sont assemblés, donnant corps à l'ensemble. petit bout par petit bout ça se construit avec le fil comme maître d'ouvrage porteur de cohérence

espace

patchwork_6

vide

espace